Les académies appellent à une meilleure utilisation de la recherche en matière de coopération internationale

Pauvreté, inégalités sociales, problèmes environnementaux mondiaux, pandémies : la Suisse devrait axer davantage sa coopération internationale sur la réduction de la pauvreté et les objectifs de durabilité de l'Agenda 2030 et utiliser la science pour apporter sa contribution mondiale. C'est ce que demandent les académies suisses des sciences dans leur prise de position sur la coopération internationale. Pour ce faire, la Suisse doit s'appuyer sur les solides partenariats de recherche avec les pays en développement qui existent aujourd'hui dans tous les domaines de la coopération internationale, et ce de manière plus exhaustive. Les académies présentent plus de 50 idées de recherche qui sont prêtes à être mises en œuvre et qui appuieraient de manière décisive la réalisation de l'Agenda 2030.

Forschende prüfen den Einsatz von Drohnen zur Stärkung der Gesundheitsversorgung in Madagaskar
Image : Astrid Knoblauch, Swiss TPH Basel

La coopération internationale est d'une importance fondamentale pour la réalisation des objectifs mondiaux de développement durable (ODD) de l'Agenda 2030. C'est pourquoi la Suisse doit veiller à ce que sa coopération favorise de manière optimale la durabilité. Les académies recommandent que la compatibilité de la coopération internationale de la Suisse avec les ODD fasse l'objet d'une étude approfondie. D'une manière générale, la coopération doit se fonder davantage sur des preuves afin de permettre une mise en œuvre axée sur l'impact.

Crises, migrations, climat : des solutions fondées sur la coopération scientifique

Depuis des décennies, les instituts de recherche suisses travaillent en étroite collaboration avec des partenaires des pays en développement. Cela favorise non seulement le développement mutuel des connaissances et des compétences mais contribue aussi à l’apport de solutions aux défis mondiaux. Les partenariats de recherche permettent également à la diplomatie de trouver des approches alternatives pour atteindre les décideurs et promouvoir ainsi la coopération économique. La coopération scientifique est absolument cruciale, en particulier pour favoriser l'interaction entre les points centraux de messages relatifs à des thèmes tels que la migration, la crise climatique ou encore la gestion des crises.

Recherche pour la durabilité : plus de 50 idées de recherche urgentes

En 2018, la Commission pour le partenariat scientifique avec les pays en développement de l'Académie des sciences naturelles a invité ses partenaires à proposer des idées de recherche qui appuient la mise en œuvre de l’Agenda 2030 et répondent aux défis mondiaux urgents. Plus de 50 projets de 22 institutions de recherche en Suisse ont été rassemblés. « Paix durable dans les agglomérations urbaines », « La science pour éviter les crises liées à l'eau », « Optimisation de la culture du cacao » : les idées de projets montrent concrètement comment les objectifs de durabilité pourraient être atteints efficacement en coopération avec le Sud et de quelle manière la science, en tant que pilier, renforce la coopération internationale.

Vers les idées de recherche en durabilité

Catégories

  • Partenariat de recherche